Trucs & Astuces

9 conseils faciles pour réduire sa consommation de plastique

Conseils réduire consommation de plastique

Eviter les pailles en plastique, ok, mais y a-t-il d’autres conseils pour consommer et utiliser moins de plastique au quotidien ? Oui ! 

Chaque jour de nouvelles photos et vidéos apparaissent en ligne, nous montrant le désastre écologique lié à la surconsommation de plastique : animaux intoxiqués, océans pollués, plages défigurées… Face à ces images choc, beaucoup de monde commence à s’interroger sur sa propre consommation pour tenter de la réduire. 

Mais d’abord, quelques chiffres sur le plastique…

La matière plastique est une invention humaine (vous vous en doutiez) souvent obtenue par la transformation du pétrole ou du gaz naturel. On retrouve le plastique absolument partout autour de nous, sous des formes très variées, allant du simple sac de supermarché au tube de canalisation, en passant par le par-choc de votre voiture. C’est un matériau incroyable sans lequel il serait difficile de vivre, mais aujourd’hui il pose problème car sa dégradation dans l’environnement est extrêmement lente… Il faut pas moins de 400 ans à une bouteille en plastique pour se dégrader naturellement…

Pour vous donner un ordre d’idée voici quelques chiffres concernant le plastique :

10
tonnes produites chaque seconde
8 %
De la production mondiale de pétrole
9 %
Du plastique est recyclé

Face à ces chiffres alarmants, voici 9 conseils pour réduire votre consommation de plastique.

Comment réduire votre consommation de plastique ?

1 - Le sur-remballage… à éviter au maximum

C’est au moment de faire les courses qu’on s’en rend le plus compte. Beaucoup de produits alimentaires sont emballés dans du plastique mais sans vraie raison. Selon l’association Zero Waste France, 25,8 millions de tonnes de déchets plastiques sont produites chaque année en Europe, dont 60 % proviennent des emballages. Au rayon fruits et légumes préférez ceux en vrac plutôt que ceux emballés dans une belle mais polluante barquette plastique.

Privilégiez également les recharges de produits ménagers, par exemple les recharges de savon, plutôt que de racheter un contenant.

2 - Acheter une gourde pour remplacer les bouteilles et gobelets plastiques

Chaque seconde environ 15 000 bouteilles en plastiques sont vendues à l’international, et un grand nombre se retrouvera dans la nature une fois consommées. Evidemment, même si vous recyclez vos bouteilles plastiques, c’est bien, mais cela incite les fabricants à en produire davantage. La solution à cela est d’acheter une gourde et de la remplir d’eau du robinet, de thé ou de café. Les avantages sont doubles, vous lutterez contre la production de plastique et vous ferez aussi de grosses économies !

Il existe énormément de modèles de gourdes, faites vous plaisir, après tout il s’agit de votre bouteille pour de longs mois ! Voici notre petite préférée : POP Gourde isotherme

3 - Réutiliser ses sacs en plastique

Chaque année 5 000 Milliards de sacs plastiques sont produits dans le monde. Et chaque seconde 4 sacs s’échouent sur nos plages françaises… ça fait beaucoup. Depuis janvier 2017 on ne retrouve plus de sacs plastiques non compostables dans les supermarchés et épiceries de l’hexagone. Ce n’est pas une raison pour en acheter à chaque fois !

L’idéal est d’acheter un sac en tissu type cabas que vous utiliserez à chaque course, c’est solide et cerise sur le gâteau, certains sont très jolis !

4 - Eviter les couverts plastiques, gobelets, pailles et autres produits à usage unique

Comme beaucoup d’objets en plastique, les pailles et autres accessoires à usage unique mettent près de 400 ans à se dégrader dans l’environnement. Et en 4 siècles imaginez le nombre d’animaux qui peuvent ingurgiter ces objets par mégarde.

De manière générale, les produits à usages uniques comme les couverts en plastique, brosses à dents, rasoirs etc… sont les ennemis de l’environnement, alors essayez de limiter leur achat. Pour partir en pic nique prenez des couverts en métal, c’est tout aussi bien !

5 - Les chewing-gum c’est pas bon pour la planète !

Mâcher un chewing gum revient à cacher du pétrole ! Oui c’est pareil, les chewing gum sont fabriqués à partir polymères, dérivés du pétrole au même titre que la gomme des pneus de voiture. Une fois jeté par terre, un chewing gum mettra en moyenne 5 ans à se décomposer si il n’est pas entre temps nettoyé par les agents municipaux. Et justement ce nettoyage est aussi mauvais pour l’environnement car il nécessite beaucoup d’eau et les résidus de chewing gum sont entrainés dans les égouts, et à terme les fleuves et rivières. Mise à part ce coté polluant, le nettoyage des chewing gum coute très cher. Pour se donner un ordre d’idée, rien que pour le quartier d’Oxford Street à Londres, cela coûte un million de livres par an (environ 1,4 million d’euros) pour enlever les chewing gum !

6 - Avoir un récipient en plastique type Tupperware pour les plats à emporter

Si vous avez l’habitude de commander des plats à emporter, essayez d’avoir avec vous un contenant en plastique pour y mettre la nourriture. En effet les contenant habituelles des restaurants et traiteurs sont majoritairement en plastique, et encore une fois c’est pas bon pour la planète.

7 - Eviter d’acheter des briquets, optez plutôt pour les allumettes

On y pense pas au premier abord, mais un briquet est un objet extrêmement polluant ! Composés de plusieurs petites pièces en plastique et acier, ils sont impossibles à recycler. Les allumettes sont elles aussi polluantes à cause de la surface à gratter sur la boite, mais beaucoup moins qu’un briquet. D’ailleurs, un briquet est considéré comme 30 fois plus polluant qu’un paquet d’allumettes.

Si vous êtes fumeur/fumeuse, des solutions existent comme les briquets rechargeables qui par conséquent ont une durée de vie bien plus grande que les normaux. Si ça vous intéresse en voilà un modèle.

8 - N’achetez plus de thé en sachet, optez pour une boule à thé

Le thé c’est bon, mais quand vous l’achetez en sachet vous ne faites pas forcément de cadeau à l’environnement et à votre corps. Premièrement, beaucoup de boites des sachets de thé sont emballées dans un film plastique. Deuxièmement les sachets qui contiennent le fameux thé sont souvent composés de plastique (nylon alimentaire), et mélangé à l’eau chaude, pas sur que votre corps apprécie. Il vaut mieux acheter du thé en vrac et se procurer une boule à thé. Il est de meilleure qualité que le thé en sachet, et vous éviterez de consommer du plastique !

9 - Créez vous une « poubelle à plastique » pour vous rendre compte de vos progrès

Notre dernier conseil est de vous faire une petite poubelle spéciale plastique chez vous. C’est utile pour recycler vos déchets, mais c’est aussi parfait pour vous rendre compte de la quantité que vous consommez ! Le but est de la remplir le plus lentement possible, et vous verrez qu’après quelques semaines vous aurez pris des habitudes de consommation bien plus respectueuses de l’environnement.

Pour conclure

Le plastique fait partie de nos vies, il est omniprésent et on arriverait pas à s’en passer du jour au lendemain. Malheureusement cette matière si utile est aussi le pire ennemie de l’environnement, de sa fabrication à son utilisation. Nous espérons que ces conseils vous auront inspiré et que vous les mettrez en oeuvre, sachant que même si vous en utilisez, il est impératif de penser au recyclage.

N’hésitez pas à découvrir notre infographie sur la dégradation des déchets dans l’océan, disponible ici : Déchets dans l’océan : Combien de temps pour se décomposer ?

Si vous avez apprécié cet article partagez-le 😉